Nous avons créé des monstres

L’amour c’est un peu de la haine qui dort. Jadis adulé, aujourd’hui vomi par le Parc des Princes, Neymar en est la parfaite illustration.

La courte lune de miel parisienne

L’idylle comme il est de bon ton, avait bien commencé. Une star planétaire, un magicien du ballon rond, un public de fervents supporters impatients de retrouver et surtout dépasser un lustre d’antan , et  le rêve ne pouvait être que plus grand.

L’accueil de Neymar au Parc, berceau de nombreux exploits des rouge et bleu fut à la mesure de ce que représentait le coup mercato du siècle. Rarement, voir jamais, avait-on vu un joueur finir torse nu lors de sa présentation au public, touché par tant d’amour, qu’il finit par offrir son premier maillot aux supporters. C’est le début de la romance.

1TorseNeymar
Présentation de Neymar Jr au Parc des Princes- Août 2017

Une intégration en dents de scie

Et puis les mois passent, et puis la lune de miel s’estompe. Premier accroc, Neymar veut tirer les penaltys à la place de Cavani. Le brésilien qui vient d’arriver au PSG veut s’octroyer tous les privilèges parce que le club les lui doit. Tout le monde doit se plier aux exigences de sa majesté, qui d’un air étonné, se demande : « Mais comment donc ces gueux ne se prosternent-ils pas devant moi? ».

Neymar Jr est arrivé à Paris avec un comportement d’enfant gâté. Ce même comportement qu’il a démontré très tôt à Santos, à l’âge de 16 ans déjà. Il est toujours le petit virtuose qui, pour une histoire de penalty, avait fait virer son entraîneur d’alors. Mêmes bouderies, même scénario, le paulista en quête de gloire personnelle (ballon d’Or) exige de tirer les pénaltys à Paris. Le public l’a mal pris et l’a sifflé lorsqu’il y a vu un manque -temporaire- de légitimité.

Neymar disputant un penalty à Cavani

Le brésilien est venu réclamer tout de suite que tout le monde s’écrase devant lui avant d’avoir pu prouver quoique ce soit, avant d’avoir pu gagner quoique ce soit pour son nouveau club : l’enfant roi qui demanda sa couronne avant d’avoir versé un peu de sang sur le champ de bataille.

Petite boucle d’oreille, coiffure sophistiquée et tout le monde devait ramper. À l’instar d’une starlette instagram aux millions de followers qui l’adulent et font sa richesse, et que pourtant elle méprise, Neymar s’est senti au dessus de tout le monde, club et supporters compris.

Les penaltys lui ont été attribués et tout était rentré dans l’ordre : l’enfant roi avait obtenu son jouet. Les mois passent. Neymar ne fait aucun effort d’intégration notable, ne donne pas d’amour à son public et s’attend à en recevoir encore plus en retour…la belle affaire.

Est arrivée la Champion’s League et le match décisif contre Liverpool où il a été très bon. Il y eût alors une superbe communion avec le public, et les cœurs à l’unisson se sont mis à croire à une saison glorieuse. Le garçon était heureux.

FOOTBALL : Paris Saint Germain vs Olympique Lyonnais - Ligue 1 - Paris - 07/10/2018
Neymar dans la communion entre joueurs et supporters- Saison 2018/2019

Sauf que pour la deuxième fois en deux ans, il s’est blessé tout seul et n’a pas pu aider le club en Ligue des champions.

Un Neymar peu informé

Les critiques  se font aussi parfois acerbes. Neymar s’étonne que les médias français ne le câlinent pas. Pauvre chou qui n’a visiblement pas compris où il est arrivé.

Il a signé au PSG , club jalousé et détesté de la France des propriétaires de twingo et autres Fiat Panda et où le riche est une ordure. Il est là où on aime détester ceux qui ont de l’argent et comble de l’ignominie, il est dans la capitale, au club qui déchaîne les passions des plus aigris des journalistes. Il est dans le club que les critiques raillent pour son budget apparemment élevé. Les mêmes critiques qui pourtant se disent fans du Real Madrid ou encore du Fc Barcelone, clubs bien sûr sans argent, et où – c’est bien connu- les Messi et autres Ronaldo sont payés en Carambars et autres billets de Monopoly.

Il est dans le club qui pour un huitième de finale retour, a vu le quotidien sportif majeur de son pays titrer en Une que l’adversaire devait être  »gonflé à bloc ». Tout parisien a le souvenir douloureux de ce match où même le diffuseur  Canal + a décidé de sous titrer l’hymne du FC Barçelone à l’entrée des joueurs au Camp Nou. Le PSG c’est cela.

lequipe
Une de LEquipe lors du match retour Barcelone-PSG – Mars 2017

Neymar est arrivé dans un club qui ne procure de la joie qu’à ses supporters en cas de victoire, et qui procure de la joie en cas de défaite, à même des néophytes ou autres supporters occasionnels : c’est ça le PSG.  Un club détesté et qui ne s’en porte pas plus mal. La nouvelle recrue Herrera l’a bien compris lorsqu’il dit qu’il sait que Paris est détesté mais qu’il aime ça. N’est ce pas d’ailleurs à Paris que l’ont dit que « Porter le maillot frappé du sceau de ceux qui dérangent est un honneur… »? Le tout saupoudré d’entraîneurs adverses qui le raillent à la moindre occasion.

Là où le club a fait erreur c’est en ne faisant pas de sortie médiatique pour calmer ces joyeux larrons ( Leonardo l’aurait sûrement fait). Et Neymar a pu se sentir seul dans ce silence de la direction parisienne soucieuse de ne pas faire de vagues afin de ne pas être encore plus détesté. Mais ce n’est pas ça Paris.

Le feuilleton de l’été

Est arrivée la période du mercato estival, et le clan Neymar dans une stratégie lisible à des kilomètres, évoque le souvenir douloureux de la remontada barcelonaise. » Je vais les énerver et ils seront obligés de me brader et me laisser partir ». Sauf que le PSG contrairement à ce que pensent beaucoup de gens en Europe, n’est pas un club de bobos consommateurs qui viennent applaudir sagement tel des fidèles dans une cathédrale autrement silencieuse. Le clan Neymar n’a pas compris que le PSG est soutenu par une base de passionnés pour qui, marcher sur le club revient à leur marcher dessus et sur l’histoire dont ils sont les garants.

Neymar s’est comporté en petit homme parce que le PSG l’a mis dans les meilleures conditions possibles, lui a passé tous ses caprices, qu’en deux ans il n’a fait qu’ un seul match à élimination directe en champion’s League, et que malgré tout il  déclare que la remontada est son meilleur souvenir, tout cela dans une stratégie puérile visant à dégoûter les parisiens et faciliter son départ. Ce n’est pas parce qu’on souhaite la séparation qu’il faut faire fi de tout le vécu, en vomissant complètement sur la relation passée.

Neymar découvre la ferveur parisienne

Qu’il veuille partir n’est pas très grave mais la manière est digne des plus grandes traîtrises qui soient.

La responsabilité des supporters

Cependant, Neymar ne saurait être tenu pour seul responsable de la situation. Difficile de ne pas se sentir au dessus de tout le monde lorsqu’ à 16 ans toutes les télés du monde sont braquées en continu sur vous et vous encensent de toutes sortes de superlatifs. Encore plus difficile lorsque les plus grands clubs vous offrent déjà la richesse, vous permettant de sortir tous vos proches de la précarité . Lorsqu’à cet âge vous permettez à votre famille d’acheter sa première maison, vous n’êtes plus un enfant comme les autres. Difficile de ne pas se sentir au dessus de tout le monde lorsqu’à 25 ans, vous voyez votre nom ou votre photo illuminer la Tour Eiffel.

Les jeunes footballeurs qui sont aussi des adultes en devenir, avant d’en avoir l’âge ou la maturité, sont déjà plongés dans le monde des hommes. Ils ont de grandes responsabilités mais sont souvent entourés de gens qui ne savent pas leur dire lorsqu’ils se comportent mal.

Nous avons contribué à créer ces comportements d’enfants gâtés. C’est le cas lorsque nous nous enflammons pour le moindre enfant de 12 ans qui fait un joli dribble et que nous le starifions tout de suite sur youtube et d’autres plateformes. Lorsque l’adolescent qui réussit une belle frappe en lucarne et quelques passements de jambes est  illico estampillé  »pépite »- ce mot Ô combien galvaudé- nous ne lui rendons pas service. Certes c’est bon pour sa confiance, mais c’est  aussi une des sources du « je suis au dessus de tout le monde » qui a conduit plus d’un joueur à sa perte .  Lorsque sous prétexte du talent qu’ils ont, nous sommes prêts à fermer les yeux sur tout ce que ces joueurs font d’inapproprié, nous renforçons ces comportements.

L’entourage des joueurs, quoique sûrement bien intentionné au départ, constitue souvent un obstacle à la réalisation de l’intérêt supérieur du joueur. Beaucoup de personnes qui gravitent autour des joueurs passent leur temps à leur dire qu’ils sont les plus forts, qu’ils ont toujours raison, ou même font des déclarations qui ne vont pas dans le sens de la tranquillité dont le joueur a besoin pour s’exprimer sur le terrain.

Neymar Sr, père et agent de Neymar Jr

Par exemple, il y a les récentes déclarations du père de Neymar qui, malgré la fermeture du mercato, insiste pour dire que son fils veut quitter Paris et que le Barça va encore essayer. Rien de bon ne peut découler de ce genre de déclarations inutiles. Le mercato est fermé et Neymar restera au PSG. Si le Barca veut à nouveau tenter de le récupérer, libres à eux d’économiser et de faire une offre en tant voulu, au prochain mercato. Nul besoin d’épiloguer là dessus.

Neymar a une carrière à relancer, après deux demi saisons catastrophiques et son entourage ne semble pas en avoir conscience. Trois jours avant le retour de son fils au Parc, loin de faire une déclaration visant à rapprocher les positions, le père Neymar met de l’huile sur le feu. Pire, ce genre de déclarations montre le sentiment de supériorité que non seulement les  joueurs, mais aussi leur clans, ont par rapport au club qui les emploie.

Il y a aussi eu l’exemple de la maman de Rabiot qui a le rôle de son agent et qui se serait permis de discuter de son opinion avec les coachs de son fils sur leurs choix tactiques.

Neymar, seigneur du rectangle vert

Ce que réussissent à faire ces proches de joueurs, ce n’est rien de plus que de mettre leurs protégés en porte-à-faux avec leurs clubs et supporters.

Nous sommes loin de l’époque des joueurs fabuleux comme Zidane ou encore Ronaldo . Des joueurs du niveau de Scholes ou Gerrard. De très grands champions, mais pourtant humbles, dont le caractère ne s’exprimait que sur le rectangle vert. Autre époque, autres mœurs me dira t-on peut être. Ces joueurs ont su faire leurs preuves dans le calme malgré l’agitation médiatique qu’il pouvait y avoir autour d’eux. Aujourd’hui à la moindre prouesse, le joueur est une star et son entourage veut qu’il soit traité en tant que tel. Même le transfert de joueurs de 16 ans est surmédiatisé. Laissons les grandir, pour éviter de se retourner contre eux  un jour en leur reprochant l’arrogance que nous nourrissons parfois.

Le brésilien est aujourd’hui rejeté par une grande partie des amoureux du PSG. Certains, aveuglés par le ressentiment sont même prêts à dire qu’il n’est finalement pas si fort que cela :  » il est fini, il est moins fort que x ou y ». Tel un prétendant éconduit qui hurle dans un dernier soubresaut d’orgueil à la nymphe qui lui file entre les doigts : « Et puis t’es même pas belle ».

CasseNeymar
Parc des Princes : Banderole hostile à Neymar – Août 2019

Toutefois, s’il fait gagner la ligue des champions au PSG, aucun cœur ne pourra résister à la vague d’amour qui viendra le submerger. La haine c’est de l’amour qui dort.

Parce que Neymar est un génie, parce c’est un régal que de le voir danser atour du ballon, changer de direction, faire un clin d’oeil espiègle à l’adversaire, il nous procurera sans doute bien du plaisir encore. En attendant, il est le monstre que nous avons créé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.